Morgane Renard quitte le lycée des Andaines.
Morgane Renard quitte le lycée des Andaines. | OUEST-FRANCE

En fonction depuis quatre ans, l’adjointe de direction retient une expérience positive de sa fonction en relation avec les équipes éducatives et les partenaires du lycée.

Proviseure adjointe du lycée des Andaines, à La Ferté-Macé, depuis la rentrée 2015, Morgane Renard quitte l’établissement fertois pour devenir principale du collège François-Truffaut d’Argentan.

Elle est originaire de Bretagne et après ses études universitaires elle était enseignante d’économie et de gestion. Elle a exercé durant trois ans au lycée Camille-Claudel de Caen. Puis, en 1999, elle devient professeur au lycée Mézeray d’Argentan et à partir de 2007, elle enseigne durant quatre ans à Mayotte. À son retour en métropole, en 2011, elle rejoint le lycée Maréchal-Leclerc à Alençon.

Un travail d’équipe

La proviseure adjointe qualifie son expérience au lycée des Andaines de très positive. Celle-ci repose sur un travail d’équipe. « J’ai découvert la fonction et l’importance de la communauté éducative notamment dans l’accompagnement de projets et en gardant le contact avec les élèves et la pédagogie. Cela nécessite écoute et échange, note Morgane Renard. Je me suis fortement impliquée dans l’établissement pour favoriser l’ouverture culturelle et internationale, encourager l’innovation et l’expérimentation, développer le sens de la curiosité et de l’ambition, construire une identité commune autour du développement durable et local et agir sur la qualité de vie au lycée. J’ai aussi découvert le lycée des métiers du bois et l’implication dans la transition écologique. »

Elle souligne : « Le travail mené avec le chef d’établissement, Jean-Pascal Bougon, qui a su me déléguer certaines missions. » Morgane Renard retient en particulier l’accompagnement de projets tels que le lycée du futur, l’accompagnement des commissions et la réalisation du projet d’établissement en partenariat avec les équipes éducatives ainsi que les relations établies avec les nombreux interlocuteurs : éducation nationale, professionnels et collectivités (mairie, conseil régional).

« Le travail a été dense, mais les relations humaines m’ont permis de m’épanouir. L’intérêt de la fonction est allé au-delà de mes espérances », conclut-elle.

C’est Isabelle Ploquin, venant de l’académie de Poitiers, qui lui succédera au lycée des Andaines à la rentrée.