Le groupe de lycéens avec Julie, au premier rang à gauche, et Lucie, debout 3e à partir de la gauche.
Le groupe de lycéens avec Julie, au premier rang à gauche, et Lucie, debout 3e à partir de la gauche. | OUEST-FRANCE

Elles ont évoqué les filières de santé, mardi 4 décembre, au lycée des Andaines, incitant les lycéens à tenter le concours. Même s’il est difficile.

 Lucie, ancienne élève du lycée des Andaines, et Julie, étudiantes en 2e année de médecine à l’université de Caen, sont venues témoigner, mardi, auprès d’une quinzaine d’élèves de 1re et terminale intéressés par les études de santé (médecine, pharmacie, sage-femme, dentaire ou masso-kinésithérapie). Elles ont présenté la formation structurée en deux semestres. Quelle que soit la filière choisie il n’y a qu’un seul concours : « Environ 37 % des reçus sont primants et 63 % sont redoublants. »

Les deux étudiantes exercent cette année le rôle de tuteur auprès des étudiants de 1re année. Le tutorat propose des services pédagogiques gratuits destinés à donner les mêmes chances à chacun sans être obligé de passer par des préparations privées. Selon les étudiantes, « les effectifs en cours sont beaucoup plus importants qu’au lycée et il faut beaucoup travailler en dehors avec deux contrôles hebdomadaires ». Elles ont aussi conseillé aux lycéens de participer à un stage préparatoire de deux semaines en août afin de bien préparer la rentrée universitaire. Une journée portes ouvertes sera organisée le samedi 9 février.