Élèves de 1°L, nous menons un projet en collaboration avec la Scène Nationale 61 qui a débuté ce 17 novembre et qui se terminera le vendredi 7 avril au soir par notre représentation théâtrale.

Afficher l'image d'origine

Le matin, de 9h à 12h, nous avons rencontré Thomas Quillardet, un metteur en scène et acteur de la Compagnie 8 avril et Marina Leconte qui travaille pour la scène Nationale 61. Thomas Quillardet nous a tout d'abord expliqué le programme de la journée pour nous lancer très rapidement dans plusieurs activités de théâtre telles que le jeu du carré, du samouraï ou celui des vignettes. Toutes ces activités inhabituelles nous ont permis d'acquérir et de développer des compétences individuelles et collectives : la concentration, l'esprit de cohésion, la synchronisation, la mémorisation et l'élocution. Pour clore cette matinée, nous avons même réussi à améliorer nos performances sur l'épreuve du carré...http://www.scenenationale61.com/wp-content/uploads/2016/08/page-10.jpeg

Le soir, nous sommes allés au Forum de Flers pour assister à une représentation théâtrale Où les cœurs s'éprennent de Thomas Quillardet, inspirée du Rayon Vert et de Les Nuits de la Pleine Lune d'Eric Rohmer. Le théâtre était encore inconnu pour trois d'entre nous qui sont ressortis ravis de cette première expérience. Treize élèves d'autres classes nous ont volontiers accompagnés : ils semblaient tout aussi satisfaits que nous.

Cette pièce a notamment la particularité de laisser voir les lieux hors-scène et les personnages qui ne jouent pas -ils restent assis sur une chaise, juste à côté de la scène ; autre particularité surprenante : des rôles féminins sont joués par des acteurs masculins -on pense alors tous immédiatement au personnage de Léna qui nous a bien fait rire. On peut également remarquer que le décor était minimaliste et original, ce qui enrichit notre vision du théâtre. Enfin, le fait que les acteurs s'adressaient directement au public en énonçant, par exemple, les pensées des personnages, pendant que d'autres comédiens jouaient, permet de créer une relation particulière avec les spectateurs.

Cette journée culturellement enrichissante nous a permis de réaliser que nous pouvions réaliser un beau projet théâtral avec Thomas Quillardet...Nous avons vraiment hâte de le retrouver le 5 décembre prochain...