Le mardi 17 Octobre, les élèves de 2nde 1 et de 1S ont assisté aux ateliers du chercheur organisés dans le cadre de la fête de la science.

Trois doctorants sont venus présenter leurs recherches en thèse.

« Tout d’abord, nous avons rencontré Malia Kedjar, doctorante en économie. Elle nous a appris qu’un doctorat était le diplôme universitaire le plus élevé. Il dure 3 ans et se réalise après un master ( bac +5) .Pendant son travail de recherche , l’étudiant perçoit une bourse, il est salarié en CDD. Le doctorant peut également donner des cours aux autres étudiants.

Son travail de recherche porte sur les éco-innovations, elle étudie les effets des éco innovations sur la performance des entreprises. Pour cela elle collecte des données sur les brevets et sur les bénéfices des entreprises. Après sa thèse , Malia souhaite devenir enseignant chercheur »

Emilie, Théo, Sarah, élèves de 2nde 1

 

 

« Puis nous avons rencontré Mathieu Lalande qui travaille dans un laboratoire : le CIMAP( centre de recherche sur les Ions, les MAtériaux et la Photonique). Il a fait des études de physiques chimie et travaille sur une thèse qui touche aussi bien à la physique , qu’à la biologie et à la chimie.

Il nous a présenté son laboratoire , nous a rappelé certaines bases de physiques. Il travaille plus précisément sur l’irradiation des systèmes moléculaires par les ions ( en remplacement des rayons X , par exemple dans le traitement de certains cancers). Cette technique se nomme hadronthérapie »

Marie Hélène, Jade, Corentin, , élèves de 2nde 1

 

 

 

« Floriane Calocer est doctorante en neuro épidémiologie. Elle a passé 6 années en pharmacie ou elle a découvert les neurosciences. Elle nous a principalement parlé de la sclérose en plaques, qui est une maladie inflammatoire du système nerveux découverte par Charcot en 1826. Il s’agit d’une maladie neurologique qui atteint tous les muscles et qui évolue par poussée. En basse Normandie , par exemple, il y a + de 2000 patients référencés depuis les années 50.

Elle travaille sur les facteurs qui sont liés à cette maladie et nous a permis de mieux comprendre ce qu’était l’épidémiologie grâce à un jeu de carte. La sclérose en plaque touche plus particulièrement les individus de 25 a 45 ans , les femmes , les personnes carencées en vitamine D ( donc cette maladie est plus présente dans l’hémisphère Nord), les fumeurs etc …Il s’agit d’une maladie multifactorielle. »

Jade, marie Hélène, Sarah , élèves de 2nde 1

 

 

Voir l'article de presse sur le sujet

 

 

 

Go to top